Danang sous les étoiles

Danang sous les étoiles

Panorama sur la mer et ses 700 mètres de plage privée.


À la charnière entre le nord, marqué par son passé austère, et le sud, qui a retrouvé un entrain longtemps mis entre parenthèses, Danang est pleine de charme.

Avec son front de mer bordé de palmiers et joliment aménagé, Danang illustre peut-être mieux que n’importe quelle autre ville du Vietnam la métamorphose en cours dans le pays. Sa situation géographique privilégiée, au centre, en a toujours fait une importante plaque tournante financière et commerciale, ce dont elle n’a pas tardé à se souvenir quand les autorités vietnamiennes ont engagé leur programme de libéralisation économique. C’est incontestablement là qu’il trouve l’une de ses plus spectaculaires traductions : Danang est une ville moderne, animée et dynamique, avec des équipements de premier ordre. Elle est à deux pas de la montagne de Marbre et de l’adorable petite ville de Hoi An, inscrite au patrimoine mondial.

Signe de l’attrait exercé par Danang : la ville a développé des infrastructures d’accueil remarquables, à l’exemple du tout nouvel InterContinental Sun Peninsula Resort. Tous les architectes doivent rêver de travailler dans les conditions que la chaîne a accordées à l’Américain Bill Bensley pour réaliser ce qui est aujourd’hui considéré comme l’un des plus beaux hôtels d’Asie et même du monde. Bensley, qui a déjà signé une centaine d’hôtels de luxe dans toute l’Asie ainsi qu’à l’île Maurice et aux Seychelles, entre autres, a eu carte blanche et une enveloppe quasi illimitée pour concevoir un établissement hors du commun au centre du Vietnam.


Un complexe hôtelier à flanc de colline

À Danang, il n’a pas choisi la facilité en dessinant un complexe hôtelier à flanc de colline, au cœur de la forêt tropicale des Monkey Mountains. Une somme colossale de 350 millions d’euros a été investie dans cet admirable resort dont les bars, les restaurants, les piscines, le spa, les salons, les boutiques, les chambres et les villas s’étagent sur quatre niveaux judicieusement baptisés, du bas vers le haut : Sea, Earth, Sky et Heaven (Mer, Terre, Ciel et Paradis).

Funiculaires à flanc de colline

Paradisiaque apparaît effectivement cette réalisation quand on en découvre l’étendue depuis le sommet, où sa réception offre un époustouflant panorama sur la mer et ses 700 mètres de plage privée.


Deux télécabines grimpent et descendent la pente abrupte sur leurs voies parallèles

Pas de fatigue à craindre pour passer d’un niveau à l’autre : de jour comme de nuit, deux télécabines grimpent et descendent la pente abrupte sur leurs voies parallèles. Des véhicules électriques, du type voitures de golf, assurent aussi les déplacements d’un point à un autre. Par exemple pour rejoindre le restaurant Citron avec ses grandes tables en forme de chapeaux coniques renversés, suspendues à 100 mètres au-dessus de la mer. Ou pour aller dîner, un étage plus bas, à La Maison 1888 , le restaurant gastronomique, dont le chef français Michel Roux, trois fois étoilé au Michelin, a fait l’une des tables les plus réputées du Vietnam. Inauguré l’an dernier, l’InterContinental Danang Sun Peninsula Resort, dirigé par le Français Arnaud Girodon, a déjà fait l’objet de plusieurs distinctions internationales pour sa conception, son luxe, son raffinement et pour la qualité de sa cuisine.

À mi-chemin d’Hanoi et de Saigon, il est idéalement situé pour s’intégrer à un voyage combinant le nord (ou le sud) du Vietnam avec le centre : la cité impériale de Hué, autre joyau historique et touristique, n’est qu’à quelques dizaines de kilomètres de Danang et de son fleuron 5 étoiles.

(Sources info: bienpublic.com , vietnamnet)