streetfood: Xôi

Hanoï streetfood: Xôi

 

Hello! Une pause cuisine viet?
 
Le xôi est pour moi l’un des plats les plus simples, et paradoxalement l’un des plus intéressants que l’on ait eu l’occasion de manger ici à Hanoï.
 
En lui même, le xôi n’est rien de plus qu’un riz gluant, pouvant être préparé de plusieurs façons: tout simple, additionné de purée de maïs, de cacahuète, etc. Là où ça devient intéressant, c’est que les variations deviennent infinies quand il s’agit de choisir l’accompagnement qui vient avec: poulet bouilli ou sauté aux champignons et aux herbes, travers de porc, saucisse aux épices, légumes… tout ou presque se marie avec un xôi. Et quand on pense que, plus au Nord dans les montagnes, le xôi se décline aussi sous une infinité de préparations cette-fois ci sucrées, il y a de quoi devenir fou.
 
On avait l’habitude de prendre un bol de xôi de temps en temps le soir, vers le marché Nghia Tan, pas très loin de notre appartement. C’était une petite échoppe de rue qui squattait le trottoir avec ses casseroles et meubles en plastique le temps du dîner, tenue par une dame et son adulte de fils qui s’amusait à nous traduire dans l’anglais approximatif des vietnamiens le nom des plats. Malheureusement pour nous, ces braves gens ont déménagé leur affaire sans crier gare en direction d’un autre district… Alors, on se rabat sur d’autres restos, pas loin de chez nous ou en centre ville. Mais c’est pas pareil…
 
Apparemment, les viets aiment bien le xôi comme encas matinal. Quand je m’en vais pour le labo, il y a au coin de notre rue une vendeuse ambulante qui propose des portions de xôi à déguster sur place, assis sur des tabourets infernaux trônant à 10 cm du sol, ou à emporter bien emballé dans une feuille de bananier. Faute de céréales, j’ai essayé ça ce matin. C’est chouette, mais il faut pas être regardant sur l’oignon séché, l’ingrédient aromatique obligatoire,  en début de journée…
 
Ha, et pour le prix, ça varie entre 10.000 et 40.000 VND, soit entre 0,4 et 1,5 €…
 
Voila pour cette fois! La prochaine fois, article sur les curiosités gastronomiques du coin.

(source media: jcl06l.free.fr)