GITE NAM HIEN - un charmant hébergement en nature

# 28/05/2014 à 05:04 Estelle Gouze

Le gîte rural de M. Nam Hien, se situe au cœur de la région verdoyante de Cho Lach, province Ben Tre, connue pour ses vergers à mille espèces de fruits et de bonsaïs, là où j'ai passé des agréables moments avec la famille d'accueil très chaleureuse.
Ce qui fait le charme de Cho Lach, ce sont des sentiers de terre sillonnant les vergers et les petites maisons. A vélo, notre groupe, nous sommes partis donc à la découverte de la faune et de la flore du Delta du Mékong. Des cocotiers, des bananiers, des papayers et aussi des manguiers…tout cela nous rappelle que nous sommes dans une région tropicale, loin de la France !
Et bien d’autres encore, attendez-vous donc à goûter de nouvelles saveurs !
À Cho Lach, je vous conseille également d’aller faire un tour dans le marché local de bon matin. Il se compose en deux parties. D’un côté le marché alimentaire : vous y retrouverez les différents fruits de la région mais aussi une multitude de poissons et de coquillages. J'étais surpris par le nombre de variétés de riz vendu. De l’autre côté de la route se trouve le marché du textile. Habits, châpeaux, tissus, vous n’aurez que l’embarras du choix, préparez-vous à faire des affaires !
Rentrer à la maison, les propriétaires nous accueillaient chaleureusement, comme si nous étions des membres dans leur famille. Ils sont une famille de 3 générations qui vivent ensemble dans une maison typique du delta. Nous avons l'occasion de prendre des repas chez eux.
Le petit déjeuner :
Les vietnamiens ont l’habitude de prendre une soupe le matin et de manger salé, mais le petit déjeuner au gîte a été adapté aux goûts français. Il sera donc sucré ! Nous y avons dégusté café, pain beurré et de la confiture à l’ananas. M. Nam Hien vous proposera également de succulentes crêpes, ainsi qu’un jus de fruit fait par la maison, idéal pour commencer la journée.
Les repas :
Mme Nam Hien et sa belle fille nous ont invité dans leur cuisine afin de nous donner un simple cours. Au menu, nems et raviolis. Nous avons été invité à en fabriquer nous-même, assisté par la famille. Quelle différence entre une cuisine vietnamienne, ouverte sur l’extérieur, avec ces ustensile de cuisine, différents de ceux en Europe! Aussi les ingrédients utilisés proviennent directement du jardin.
Les plats préparés nous ont ensuite été servi pour le dîner, un moment convivial, et plein d’échanges !
Pendant notre séjour, j’ai eu la chance de goûter à la spécialité de la famille : le canard au lait de coco, un pur régal !
Les repas proposés sont assez copieux, vous verrez défiler toute sorte de plats tels que de la soupe, mais également la « crêpe vietnamienne » ou encore des beignets aux fleurs de citrouille, une merveille !
La famille étant vraiment très accueillante, c'est spécial quand nous avons pu gouter à l’alcool de riz à la vietnamienne et trinquer tous ensemble en s’exclamant : « 123 dzo !! », l’équivalent de « tchin tchin » ou « santé ! ».
Gîte rural Nam Hien, à très bientôt, je reviendrai!

Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.